• Zombivalent

     

     

     

    J'aurais préféré que Bertrand Bonello tourne un documentaire sur le vaudou haïtien plutôt que d'essayer de mêler deux histoires parallèles se déroulant à deux époques différentes.

    Zombi Child : Affiche

    Zombi Child juxtapose deux récits avec trop peu de points de jonctions. Une époque place une zombification dans les années soixante tandis que le présent suit cinq filles "soeurs" littéraires dans le pensionnat élitiste des enfants de la Légion d'honneur. On y prône les valeurs du mérite, du goût de l'effort, de l'émulation et de l'honneur. Un monde fermé avec ses codes et ses rituels.  

     

                                                 Zombi Child : Photo Louise Labeque, Wislanda Louimat

     

    Le vaudou a les siens également, décrits dans des séquences quasiment anthropologiques. C'est très intéressant et fascinant à certains égards mais le spectateur se demande continuellement quand les deux époques vont s'entremêler. Le seul pont possible est Mélissa, la petite-fille d'un zombi, une des cinq sœurs, admise dans la sororité malgré son comportement chelou. La fille du réalisateur a aidé son père pour les dialogues entre adolescentes. Il y a des "p..., "cool", "tu rêves", "trop bien" à la pelle et des smartphones chauffés à blanc.

    Au passage, deux professeurs transmettent deux messages. L'historien Patrick Boucheron donne une leçon magistrale sur les deux libéralismes du 19ième siècle et dénonce le colonialisme.

    Une professeur de lettres parle de la description qui " déborde sur la structure narrative". Le film de Bonello illustre bien ce propos. Le vaudou est très bien décrit, du coup il noie une intrigue déjà faible.

    À souligner : l'apparition du moteur français de recherche Qwant au lieu de l'omnivore G., en gros plan lorsqu'une des filles consulte Internet sur le vaudou.

    Bref, ma rentrée cinéma est ratée. 

                                                Zombi Child : Photo Louise Labeque

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :