• Vrais semblants

     

     

     

     

     La transmission, c’est cette attention portée à un autre qui fait qu’en lui surgit le meilleur de lui-même.

                                                                                   Christiane Singer

     

     

    Everybody's Fine

                                                  Frank a toujours voulu le meilleur pour ses quatre enfants. Il les a poussés à l’excellence. Aujourd’hui retraité et jeune veuf, il tourne en rond dans sa coquette maison, acquise au terme d’une vie d’ouvrier spécialisé.

    Frank a envie de renouer avec les joyeux repas de famille. Il invite sa progéniture à un bon barbecue. Mais celle-ci se défile. Le père encaisse et se relève. Il décide d’aller à eux, aux quatre coins de l’Amérique, de les surprendre là où ils sont et ils font.

    Il a sur lui quatre enveloppes, une pour chacun, au contenu mystérieux. La première, il la glisse sous la porte de David, artiste à New-York. L’aîné est absent, injoignable. Frank voit une œuvre de son fils exposée dans une galerie, il est fier de lui ! (des autres aussi)

     

                        Robert De Niro et Kate Beckinsale                     Sam Rockwell

    Cap sur Chicago, en bus cette fois, après le train. Le paternel est malade du cœur. L’avion et les voyages lui sont interdits. Il ne reste qu’une nuit chez Amy, très occupée.

    Nouvelle déconvenue à Denver. Robert, le chef d’orchestre, part en tournée. À Las Vegas, rallié en camion et en train, Frank préfère écourter sa visite chez Rosie, danseuse dans une comédie à succès. Mais il ne pourra voir le spectacle, la dernière a eu lieu la veille. Frank sent que quelque chose cloche. Ils ne lui disent pas tout, comme ils le faisaient avec leur mère. Les réponses à sa question rituelle ; - es-tu heureux(se)- sonnent faux, servies avec un sourire forcé.

    Frank aurait-il failli à sa mission sacrée : être un bon père, à l’écoute et bienveillant ? Sa cadette concède qu’il était très exigeant, assez autoritaire ; qu’il était difficile de lui parler, qu’il plaçait la barre très haut. Ses enfants ont préféré embellir la vérité par peur de le décevoir.

     

                                                         Drew Barrymore et Robert De Niro

    Le patriarche encaisse une deuxième fois. Cette fois, le coup est  rude. Lui qui a gainé des câbles téléphoniques jour après jour, (1.500 km de fil par semaine), a donc mal communiqué. Sa femme arrondissait les angles, elle n’est plus là. Frères, sœurs et papa sont tenus de s’entendre. David reste injoignable, pas pour sa fratrie...

    Everybody's Fine (2009, sortie directe en VOD)) est une pépite perdue au sein d’Arte, en deuxième rideau, lundi passé. Guettez sa rediffusion,déjà aujourd'hui, vers 13h30. Robert De Niro est touchant, sobre et impliqué, aux côtés d’une jeune génération d’acteurs talentueuse. Ils ont l’art de tourner autour du pot avec tendresse. L’émotion surgit d’un détail, d’un geste, d’une image. Les restaurants vides, les trains de nuit déserts, l’empathie d’une conductrice de poids lourds, la violence gratuite, le voyage de Papy secoue et questionne les valeurs d’un père de famille middle class. Les étapes du périple tracent les colonnes du bilan d'une éducation pensée honorable.

     

                                        Robert De Niro

    On croit bien faire et on tape à côté. Votre chance, c’est d’être aimé malgré ce que vous êtes, parce que vous incarnez des idéaux respectables. Cet amour inconditionnel permet de reconstruire le socle familial, allégé de ses faux-semblants, gage d’un regard apaisé sur les liens du sang.

     

      Si on veut transmettre quelque chose dans cette vie, c’est par la présence, bien plus que par la langue et la parole. La parole peut venir à certains moments, mais ce qui instruit et ce qui donne, c’est la présence. C’est elle qui est silencieusement agissante.

                                                                          Christian Bobin

     

     

         Les citations sont extraites d'un ouvrage collectif, Transmettre, Poche J'ai Lu, Bien-être.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :