• Une vraie star

     

     J’ai depuis toujours une sympathie immodérée pour l’homme Deauville 2013 : Robert Redford et Dakota Fanning, maîtres du palmarès  Robert Redford. 

     

    Quand je le vois à l’écran, je pense à ses choix de vie loin d’Hollywood dans les montagnes de l’Utah

     A ses combats pour l’écologie et le cinéma indépendant. A son engagement politique aux côtés de Carter et d’  Obama. A 77 ans, le Sundance Kid incarne la complétude. Il est lucide sur le monde, sur son  pays et sur son métier. Il surprend encore en navigateur solitaire

    All Is Lost face à la mort  et en méchant dans Captain America, le soldat de l'hiver - Affiche

     

    L’acteur bientôt octogénaire voulait connaître une nouvelle façon de faire du cinéma, mélange d’images virtuelles et de personnages réels. 

    Je suis occupé à lire une biographie récente de la Star parue chez Riveneuve, un éditeur nouvellement diffusé en Belgique. L’ouvrage est agréable à regarder et à lire, riche d’une belle iconographie et d’une documentation exhaustive. Je croyais avoir vu tous les films avec Redford. Et bien non, il  m’en manque 5 sur une quarantaine, essentiellement des  films antérieurs à 1970 ou non sortis dans mon pays natal. 

    Plusieurs titres m’étaient totalement inconnus.

     

    War Hunt, film anti-militariste War Hunt (1962) Poster

     

    Situation hopeless but not serious,    Situation Hopeless... But Not Serious (1965) Poster comédie dramatique sur la guerre 40-45

     

    Little Fauss and Big Halsy (1970) Poster  L'ultime randonnée , assez pessimiste, avec Redford en motard veule.

     

    L’acteur né en 1937 en Californie aime les défis, l’indépendance et l’engagement. Il adore lever le pied après avoir travaillé durement. Il aligne 12 films entre 1970 et 1979 puis 4 prestations seulement de 1980 à 1990. Durant les longues pauses nécessaires à son équilibre, il passe derrière la caméra. Il gagne l’oscar du meilleur réalisateur pour

    son premier long-métrage,Ordinary People (1980) Poster   introspection fine d’une famille bourgeoise américaine. Il fonde le festival de Sundance. Il commente de nombreux documentaires sur la nature.

     

    Redford préfère réaliser (9 films) que jouer. Il donne un tremplin à Scarlett Johansson  L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux : Photo Robert Redford, Scarlett Johansson

    dans L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux  L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux et il choisit                                               Brad Pitt  Et au milieu coule une rivière : Photo Brad Pitt, Robert Redford à ses débuts pour incarner un fils rebelle dans Et au milieu coule une rivière.                         Ces deux films constituent l'ADN de Redford.

     

    Il retrouve Brad Pitt dans Spy Game, métaphore du passage de témoin entre la star confirmée et l’étoile montante. 

     

                         Spy game, jeu d'espions : Photo

     

    Redford est fidèle en amitié. Il a tourné six fois avec Sydney Pollack, souvent des histoires d’amour impossibles, thème chéri du réalisateur de Out of Africa.    

                                    Out of Africa - Souvenirs d'Afrique : Photo Meryl Streep, Robert Redford, Sydney Pollack

    Les films du duo figurent parmi mes préférés avec Brubaker et Votez McKay, dénonciations de la politique carcérale et de la course au pouvoir aux Etats-Unis.  Qui aime son pays, le critique bien, notamment dans Lions et agneaux sur l’opportunité de la guerre en Afghanistan. 

    La filmographie de Redford, acteur, réalisateur, producteur, épouse sa personnalité. Cette cohérence fonde  ma grande estime pour un homme accompli et déterminé, porteur d’une vision sur les êtres et l’univers. C'est très rare dans l'industrie du cinéma. Robert  Redford est un des derniers « grands » encore vivants. Je voulais lui rendre hommage.

                                                                  


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :