• Une séance particulière

                                    

                                       

                                   Atelier Cinémouvance  le 16 avril : Internet, réseau dans tous ses états

     

     

                                                              La Boîte à Images - HUY                                          

    J’ai révisé mon autobiographie filmique en voyant défiler les extraits de chefs d’œuvre du cinéma commentés par un projectionniste lyrique et érudit. Les souvenirs ont afflué, les émotions ont remonté dans la boîte à images, cube noir posé sur une place au cœur de la cité.

    L’histoire du cinéma racontée en une seule séance, deux heures endiablées à la recherche des pellicules perdues. Un caissier affable vous accueille, vous écartez le rideau et vous entrez dans un cinéma de quartier, mi-café, mi-plateau de tournage.

                                                                La Boite à Images

    Des affiches de films et des photos d’acteurs stars décorent les murs. On s’assied sur des chaises en bois estampillées aux noms de stars rangées devant un grand écran … gris.

     

     Jean-Pierre Castaldi  Spectacle: La boite à images incarne la mémoire vive du septième Art, des frères Lumière aux années septante. Le très vieux projectionniste tresse des monologues enflammés sur ses toiles préférées, il initie aux rudiments de la grammaire cinématographique et donne même sa chance à une comédienne débutante. Un caissier caméléon endosse aussi la peau de personnages mythiques.

    Le dispositif tient la route grâce à la prestation enjouée du comédien et aux images fabuleuses appartenant à l’inconscient collectif des cinéphiles. J’oublie vite deux duos théâtraux longuets et ne garde que l’émotion grandissante au gré des films surgis de mon passé. Le final de César et Rosalie me rappelle une projection du film de Claude Sautet dans le salon de mes futurs beaux-parents. Je disposais d’une copie seize millimètres le week-end, pour le cinéclub de la maison des jeunes. J’ai ajouté une séance privée dont

    mon épouse ne se rappelait pas.  9710c0c55047b47551b1e27957f3c549.jpg

    Le vieux projectionniste nous fait rêver en parlant de ses rêves muets, en noir et blanc, dansés, chantés… Jean-Pierre repart sur les routes du cinéma itinérant à septante-deux ans. Sa passion du grand écran le pousse à cette folle aventure de cent cinquante représentations à Bruxelles et en Wallonie, au cœur des villes, au cœur du public. On le voit humer la salle avant les trois coups, sourire de bonne grâce à l’objectif de spectateurs enchantés par sa bonhommie. Il salue un public connaisseur à la fin du spectacle et c’est encore lui qui nous hèle sur la place, à l’extérieur du cube, occupés à deviser.

    Alors, ça vous a plu ?

    Une mini conversation commence. Je lui dis ma passion du cinéma, née à quatre ans, jamais éteinte au point d’écrire un livre racontant les films qui ont illuminé mon existence, qui m’ont soutenu, stimulé, diverti. Je dis en deux mots le déroulement d’un atelier de ciné-thérapie. L’acteur montre un intérêt sincère et nous révèle l’origine de sa vocation d’acteur sur les planches et à l’écran.

    «Je suis devenu acteur en réaction à mon père qui était plutôt matheux. Il n’a jamais compris mon choix. Il ne m’a jamais reconnu en tant qu’acteur et sur son lit de mort, il m’a posé une dernière fois la question : pourquoi tu as été acteur ?»

    Un couple interrompt notre aparté suivi par nos enfants souriants. «Jean-Pierre, tu veux bien faire la photo ?»  Chapeau l'Artiste, qui retourne à l'essence du métier en déployant son art de ville en ville, dans la grande tradition des saltimbanques ambulants.

     

                                                            1452870449124_boite_a_images.jpg

    La boite à images circule jusqu’au 19 juin. Prochaines représentations à Anderlecht, place de la Résistance les 11, 12 et 13 mars. Puis, la Grand’ Place de Chimay, à partir du 17 mars.                                                           

                                                                                           

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :