• Une journée particulière

    Il y a des périodes où je ne fréquente pas les salles obscures, trop pris par la clarté de journées bien remplies. Si, si, ça m’arrive. J’en traverse une actuellement. La dernière panne en date remonte à 1996-2001 lorsque l’apprentissage du métier de libraire indépendant absorbait l’essentiel de mon temps et de mon énergie. Cinq années d’intense labeur qui ont débouché sur un premier film de reprise édifiant. J’en parle dans mon livre « Le cinéma, une douce thérapie, qui, c’est officiel, prendra place sur les tables des librairies belges et françaises le 13 mai prochain.
    Lorsque je suis bien occupé, mes choix sont plus sélectifs dans mes choix. J’étais donc ravi de participer hier à la journée de projections du distributeur A-Film. Sept films  à portée de regard il était possible d’en voir trois sur la journée.


    Je vous parlerai avec enthousiasme d’un père bipolaire Daddy Cool

    qui élève ses deux filles dans Infinitely Polar Bear (sortie le 29 juin en Belgique et le 29 juillet 2015 en France sous le titre Daddy Cool).

                                     Kidnapping Mr. Heineken

    Ensuite, j’ai prisé aussi Kidnapping Mr Heineken (17 juin en BEL et le 3 juin en FR en DVD uniquement), le récit de l'enlèvement incroyable du magnat de la bière en 1982.


    Entre deux séances, un professeur de français me confiait sa déception après avoir vu Madame Bovary, librement inspiré du roman de Flaubert. Cette enseignante avait travaillé le texte six mois en classe et elle ne retrouvait pas grand’chose de l’esprit de l’époque.
    « Madame Bovary en société, les cheveux tombant sur les épaules, c’est aussi incongru qu’une fille qui sort nue dans la rue aujourd’hui. » Ce type d’anachronisme effarouche les puristes, évidemment. Une grande intimité avec l’œuvre écrite débouche inévitablement sur une déception à l’écran.


    Ainsi, j’ai pu visionner le rapt de Heineken avec un regard vierge, je n’avais aucun souvenir d’un événement qui avait défrayé la chronique aux Pays-Bas. Je me suis attaché à la psychologie de la bande de cinq amateurs

     

                                    Kidnapping Mr. Heineken : Photo qui a réussi un enlèvement culotté.                           Leur motivation était vénale mais il y avait aussi le refus d’une vie routinière. Un des cinq malfrats entend également régler ses comptes avec son père, un employé viré par le brasseur piédestal patronal.


    J’étais encore relativement dispos pour une soirée de Ciné-Gestalt en présence de la fondatrice Hélène Gallez et de Joseph Drese, fin connaisseur de Fisher King,

                         Fisher King : Le roi pêcheur le film phare du processus processus imaginal développé dans les Traversées animées                                                                       par le couple. Hélène et Joseph décrivent leur parcours dans mon livre.


                         J’étais curieux d’entendre la lecture et le décodage de la quête du Graal sous-jacente à la rencontre de Jack et Parry Fisher King que le duo chaleureux a déjà accompli en compagnie de quatorze groupes et bientôt un quinzième. Les « experts » de la symbolique ont été d’une grande discrétion et d’une retenue remarquable laissant les participants livrer leurs impressions et réflexions. Joseph prenait force notes comme s’il découvrait le film pour la première fois. Cela confirme que chaque nouvelle vision apporte de nouveaux éléments de perception, de pensées et d’analyse.


    Je tire mon chapeau aux pionniers du cinéma thérapeutique car je me vois mal aborder quinze fois le même film dans mes ateliers, même sous des angles nouveaux. Mais pour Joseph, Fisher King, c’est "son" atelier fétiche ; il a travaillé le  film dans ses cours de sciences sociales avant une première en couple en février 1993.

    Les échanges ont perduré tard dans la nuit. Je me prends à rêver de la multiplication de lieux de rencontre autour du cinéma, où la parole circule librement et légèrement. Histoire de prolonger le plaisir incomparable d'une projection passionnante et passionnée.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :