• Tous les deux

     

                                                                  Papa ou maman


                                                            Nul point d’interrogation dans le titre.


    Il y en avait un au bout de la question posée par mon père, un matin, sur le chemin de l’école :
    - Ta maman et moi, ça ne vas plus. Avec qui tu aimerais aller ? »
    - Avec les deux.
    - Ah ça, ce n’est plus possible.
    J’avais 11 ans. J’ai répondu faiblement, éberlué. Il y eut un grand silence après «plus possible. Ce matin m’a marqué à vie. Je sais depuis toujours que je n’ai pas répondu sincèrement à cette demande inaudible pour un enfant.


    Florence et Vincent Papa ou maman : Photo Laurent Lafitte, Marina Foïs posent la question choc à leurs trois enfants de 14, 12 et 9 ans.                                         Le couple divorce légèrement, joyeusement après quinze ans de mariage.


    « On est devenus amis, on ne se dispute même plus. On n’a pas envie de devenir des colocataires. » Les amis applaudissent à cette séparation exemplaire. Il y a juste un hic : la garde des enfants. Incapables de décider, les bientôt ex-mariés demandent à leur progéniture de choisir un parent hébergeur.

                                                  Papa ou maman : Photo Achille Potier, Alexandre Desrousseaux, Anna Lemarchand


                             « C’est pas compliqué, non ? Vous avez deux jours. » (C’est une comédie, je le rappelle)
                                         Le vote a lieu à bulletin secret. Trois photos de famille en guise de réponse.
                                                                                     « Avec les deux »

     
    Rien de changé en 50 ans. Si! Aujourd'hui, si le divorce se déroule le moins mal possible, les parents sont de garde alternée. En 1967, la garde était régulièrement confiée à la mère. Pour la petite histoire, qui en fut une grande pour moi, mon père avait un droit de visite le samedi, de 14 à 19 heures.


    J’ai regardé avec l’estomac noué. J’avais l’œil rivé sur les enfants. Incrédules et désemparés, ils n’ont pas voix au chapitre dans une mise en scène centrée sur les parents. Marina Fois et Laurent Lafitte en font des tonnes dans l’hénaurme grotesque pour refiler la garde au conjoint. Je suis mal placé pour parler de cette comédie molle dans le genre grinçant. Je suis assez proche du point de vue de Hugues Dayez.


    Dans un premier réflexe, je m’étais promis d’ignorer ce film. Mais j’ai voulu voir où j’en étais. Je suis fixé ; le drame que j’ai vécu aux portes de l’adolescence m’affecte toujours. Je repousse une comédie sur un sujet aussi grave, surtout si les enfants sont instrumentalisés et réduits aux faire-valoir d’un tandem vedette.

    Je sais. Les temps ont changé. Le divorce est dédramatisé, heureusement. Les couples séparés, les familles recomposées sont devenus monnaie courante. C'est ça le monde moderne. Tant mieux si la rupture est douce et non houleuse.
                              Voilà pourquoi j’apprécie des films nuancés sur un événement rarement anodin pour l’enfant.

     

                                                                              What Maisie Knew (2012) Poster

     

    Il me semble que What Maisie Knew ( inédit en France) réussit parfaitement à traduire les émotions d’une fillette de 7 ans embarquée dans le naufrage familial. Le film est conçu à hauteur d’enfant. Maisie voit et entend tout mais se tait. Elle échappe à la tempête en construisant son propre univers.


                                             J'apprécie une caméra sensible et pudique, compatible avec l’humour.


    Humour discret dans Les Berkman se séparent Les Berkman se séparent,Les Berkman se séparent : Photo Jeff Daniels, Laura Linney, Noah Baumbach

     humour tendre dans   Madame Doubtfire : Photo Robin Williams, Sally Field  Mrs Doubtfire     Madame Doubtfire


        J'’ai également un chouchou Les Enfants pour les comédies familiales recomposées : Les enfants


                              Un mot encore dit à la radio par une mère ayant vu Papa ou maman :
                                             « Ce n’est pas un film à aller voir avec des enfants.»


                                                Jugement moral ou réveil de mauvais souvenirs?

    En ce qui me concerne, je ne suis jamais neutre à propos d’un film sur le divorce. Autant identifier clairement ses filtres au cinéma.

                                                                                    Les histoires de soir ont changé
                                                                                Plus de princesses à libérer
                                                                                J 'ai deux papas, j'ai deux mamans
                                                                                Mais je suis toujours un enfant


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :