• Résurrection

     

                                                                         La Prière : Affiche

    Les travaux manuels, la prière, le chant choral, les offices, pas le droit d’être seul, sinon avec soi-même. C’est à prendre ou à laisser. Ce n’est pas la vraie vie, mais dehors, tu crèves. Tu n’as pas le choix, tu plies ou tu replonges. Un ange gardien t’accompagne partout, un ancien pensionnaire de la communauté chrétienne, isolée au pied des Alpes majestueuses. La montagne rapproche du ciel. Avec ton double, tu apprends le lien, l’entraide, la fraternité indispensable à la survie. Tu te poses et tu entames un chemin de croix vers la foi. Accro à la bible plutôt que rivé à l’héroïne ou à l’alcool.

    Y’en a qui craquent.

    « Je vous quitte à regret. J’ai trouvé des amis, la générosité, la solidarité, du bien-être… Désolé, je ne parviens pas à m’intégrer au groupe. »

                                                      La Prière : Photo

    La discipline impose le témoignage oral devant ses pairs. Le journal personnel est lu à voix haute après le souper. Le témoin demande pardon pour les fautes commises, pour ses faiblesses, pour son hostilité envers l’autre. Une fois par an, à la grande fête de l’été, les témoignages sont adressés aux parents et aux amis. Ils parlent de l’évolution personnelle, des bienfaits de la « cure » de désintoxication.

    Thomas (vingt-deux ans) cale. Les mots s’étranglent dans la gorge. Trop tôt encore. Surtout que son amour naissant, Sybille, son ange du dehors, lui a fait faux bond. Elle n’est jamais apparue au bout du chemin pierreux qui mène à la rédemption. Le plus dur, c’est d’être confronté à ses démons. Le plus sûr refuge, c’est la foi. Dieu en fidèle soutien. Au début, la ferveur des compagnons déroute Thomas. Six mois après, après une fugue, il va mieux. Il accepte la sécurité d’une croyance aveugle, un réflexe mécanique à défaut d’une conviction profonde, semble-t-il. Néanmoins, Thomas doute encore, des pensées parasites l’animent. L’extérieur le tente, incarné par les bras tendres de Sybille.

                                                   La Prière : Photo Anthony Bajon, Damien Chapelle

    Thomas serre les dents. Pierre, son ange gardien, le serre de près. Il se dévoile lors d’un isolement thérapeutique prescrit après une infraction de Thomas à la règle du pardon. Pierre accomplit la peine autant que Thomas. Il se souvient de l’héroïne, de la rue, de son mariage, d’une grossesse tandis qu’il erre à la recherche d’un shoot. Une crise cardiaque le dessoule. « Dehors, je pédalais dans le vide. »

    Thomas ne dit rien de son histoire. On sait qu’il est breton et que le père manque. Il saisit la communauté comme ultime planche de salut. Tu l’agrippes ou tu sombres. La prière (21 mars) raconte une reconstruction, avec des comédiens amateurs, sous l’égide d’une caméra documentaire sur cette méthode de désintoxication religieuse. Cédric Kahn s’intéresse au parcours d’un jeune incrédule vers la spiritualité. Il souligne l’emprise des manques et les vertus du lien. En fin de séjour, les partants remercient sincèrement les compagnons devenus des amis, à la fois protecteurs et stimulants. L’accueil est inconditionnel et dénué de jugement.

                                                    La Prière : Photo

                                                                                                                                    Qu’ajouter encore… Que je n’ai pas été ému, mais intéressé par le recours aux rituels  confessionnels en médication de la toxicomanie. J’ai réalisé également l’immense renoncement demandé aux futurs prêtres, de quitter la vie réelle pour un monde fabriqué sur mesure, complètement anachronique. Thomas se dit prêt à entrer au séminaire. Il a renoncé à la drogue, il renoncerait maintenant à la vraie vie. Son mentor ecclésiastique teste son engagement, sonde ses sentiments à l’égard de Sybille. Thomas a grandi, il est capable de choisir en conscience. C’est l’acquis principal de ses deux années de purgatoire.

     

                                       Joyeuses Pâques aux croyants! Bonne chasse aux œufs pour tous!

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :