•  

     

     

    Les salles sont en berne. Le cinéma dort quelque part. La lecture supplante l'image.

    Je reste à l'affût d'un film à tirant. Doubles vies m'attire. Sortie mercredi.

    Plaisir d'amour entendu ce matin colle à l'oreille.

    Guillaume Tranchemontagne tire un trait sur sa vie d'avant.

    Il décide de rendre service et vit Les émois d'un marchand de café (Yves Beauchemin, Éditions de Fallois).

     

    Le travail de deuil consiste à reconstruire une autre présence physique ailleurs et autrement...  Le deuil est terminé une fois qu'on possède une image intérieure du mort (Les morts de notre vie, p152).

     

    Le deuil, en tant que réaction globale réclame des changements qui imposent à l'individu un questionnement sur la conception de la vie ainsi qu'une remise en question des repères lui ayant servi de guide jusqu'alors (La thérapie interpersonnelle, p.116).

     

     C'est la vie s'impose à moi. Je ressors cette lumineuse rencontre de ma cinémathèque. Revivre de belles émotions.

     

                                                                  C'est La Vie : Affiche Jacques Dutronc

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

                                                            Ce serait mieux pour le lien si on pouvait choisir ses parents.

     

    Les apparences sont trompeuses.

    Chacun son espace vital au sein du cocon virtuel.

    Chaleur humaine, repas enjoués, vol à l’étalage, piliers d’une famille de fortune. Parenté biologique ou parenté élective?

     

                                                            Une Affaire de famille : Photo Kairi Jyo, Lily Franky, Mayu Matsuoka, Miyu Sasaki, Sakura Andô

     

    La mère qu’elle aimerait être ; la mer qui fait danser.

    - Appelle-moi papa…

    - Plus tard peut-être.

    Lui apprendre à voler, c’est tout ce qu’il sait faire.

    Ce qu’on apprend à la maison, on ne doit pas l’apprendre à l’école.

    Le garçon bouscule les destins. L'ancien l'a mis en garde contre les transmissions nocives.

    La fillette transie dans la rue. La reprendrais-je chez moi si je la savais malheureuse chez elle...

    Une affaire de famille se situe en-deçà de mon engouement habituel pour le cinéaste japonais.

    Un défaut d'empathie m'empêche d'applaudir à deux mains.

                                                           Une Affaire de famille : Photo

     

    Après l'orage

    sous les clochers des sapins,

    la lumière joue de l'orgue.

     

    Le vent qui cette nuit

    hurlait comme un loup

    il danse ce matin dans les bouleaux.      

     

    Un moineau dans une flaque

    Elle n'en peut plus de rire

    la petite fille.                                                                          Petits haïkus des saisons, l'école des loisirs


    votre commentaire
  •  

                   Il a failli me filer entre les yeux Un amour impossible. Une amie me dit n'avoir pas aimé (le film).

    Allons voir. Deux mois après sa sortie, nous sommes huit dans la salle en matinée (six femmes et deux hommes).

    "Il y a trois sortes d'amour :

    - l'amour conjugal auquel la majorité aspire, tranquille et confortable

    - l'amour passion qui dérange l'ordre social

    - la rencontre inévitable, celle en dehors de l'ordre social."                         

    Rachel vit une passion, Philippe s'émerveille d'une rencontre inévitable. Dissonance. Le phraseur n'est qu'un tonneau creux, pervers, imbu de sa caste. Philippe n'épouse personne, surtout pas une fille pauvre et mal instruite.

    Répétition de l'histoire familiale. L'homme a la bougeotte, la femme tient la barre au risque de sombrer. L'homme sous son plus mauvais jour, abject et égoïste. Rachel élève seule sa fille. Opiniâtre, elle tanne Philippe lors de ses rarissimes visites afin qu'il reconnaisse sa fille, qu'elle porte enfin son nom et non plus la mention "née de père inconnu."

                             Un Amour impossible : Photo Virginie Efira

    Je suis happé par la désespérance d'un drame horrible que je sais véridique, décortiqué dans un roman autobiographique  et maintenant dans un film de femmes (écriture, caméra, réalisation). Le père subjugue la fille comme il a ébloui la mère. Jusqu'à profaner l'interdit. Deux vies saccagées, incompréhension entre la mère et fille.

     

                                                  On a autant besoin d'attachement que de nourriture.

    Quand le sujet a le sentiment que sa figure d'attachement (famille, amis, partenaires amoureux) est disponible et susceptible de répondre à ses besoins, le sentiment de sa sécurité d'attachement s'en trouve renforcé, facilitant ainsi l'usage de stratégies de régulation émotionnelle constructives qui ont pour objectif de supprimer le stress lié à la menace.

    À l'inverse, la perception de l'indisponibilité de la figure d'attachement conduit à un sentiment d'insécurité, ce qui aggrave la détresse suscitée par l'évaluation d'une situation de menace. Cet état provoque chez le sujet des tentatives itératives et énergiques pour atteindre la proximité, le soutien et l'amour de la personne visée (La thérapie interpersonnelle, Hassan Rahioui, p.27).

     

                                    La révélation de Virginie Efira plausible à tous les âges de la vie de Rachel,

                                                  Un Amour impossible : Photo Virginie Efira

     


    votre commentaire
  •  

     

                             "Ne renonce jamais à tes rêves, jamais."

    - Je pense que tu es complètement barrée, mais que toi seule peut y arriver.

     

                       Mia et le lion blanc

    Tout être humain a besoin d'un autre, reflet d'une partie de lui-même, pour avoir conscience de son identité (Frères et soeurs pour la vie, Lisbeth von Benedek).

    Mick, le frère de Mia, la soutient dans son projet fou de rendre le lion blanc à son milieu. À sa naissance, Charlie est devenu le meilleur et le seul ami de Mia.Trois ans que ça dure. Le lion est plus vrai que nature. Moi, j'ai eu peur, Mia jamais!

    Mia la rebelle. Mia veut changer le monde, casser la tradition de l'élevage de lions, donné en pâture  à des chasseurs de pacotille. Une pratique courante en Afrique du Sud. Révoltant. Elle brave quiconque l'empêche de respecter la légende du lion blanc, venu  sauver le monde. Sa confiance est absolue. Ses parents transissent.

    La confiance est toujours un équilibre subtil entre ce qui se décrète par un geste, un don,  et ce qui se construit et se maintient par des preuves. Et elle produit un effet principal : dans une relation de confiance, on ne se sent jamais sous la menace de l'autre, y compris dans un contexte compliqué. (Cynthia Fleury, in La Croix du 22-23 décembre 2018).

     

                                                              Mia et le Lion Blanc : Photo Daniah De Villiers

     

    Une ode magnifique à la nature sauvage. Cessons d'avoir prise sur elle, préservons plutôt son équilibre, nécessaire à la survie des espèces. C'est ma résolution pour l'année à venir et suivantes.

    Si vous voulez soutenir la lutte contre la chasse au lion, suivez Kevin Richardson, l'homme qui susurre à l'oreille des fauves. Il a accompagné les trois ans de tournage de Mia et le lion blanc

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    La note était connue avant de jouer la partition des bons sentiments. L'envie de prolonger l'esprit de Noël. La musique emporte les réticences et les poncifs. Rachmaninov, Chopin, Bach et un "ange" dans la gare  du Nord ramènent le gamin de banlieue à son augure initial : tu es un génie, et si tu joues avec le cœur, tu seras un très grand pianiste. Monsieur Jacques hante le toucher de Mathieu jusqu' Au bout des doigts.

     

         Au bout des doigts : Photo Michel Jonasz  Au bout des doigts : Photo Jules Benchetrit, Kristin Scott Thomas       

                                                                Au bout des doigts : Photo Jules Benchetrit, Lambert Wilson

                                                                  "La pulsation, c'est elle qui fait vivre la musique."

     

    Le choc des cultures, l'enjeu de la persévérance.Trois passionnés tentent un pari impossible, fondé sur la confiance mutuelle. Will Hunting se rappelle à nos bons souvenirs.

     

    Dans un vrai départ, il y a un retournement intérieur...  ...il y a tout un travail intérieur de fond qui n'est pas conscient au moment du départ, tout un cheminement dans l'obscurité que la personne ne perçoit pas.  (Le courage de changer sa vie, p.29, Espaces Libres 138, Albin Michel)

     

     

                                                        2019, un nouveau départ, pourquoi pas ?


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires