• Page vingt-huit

     

     

    Beau! Belles aussi.

    Pictural à la manière de Georges de La Tour.

    Une romance en avance sur le siècle (1770). Deux femmes dressées contre les conventions, frémissantes de retenue.

     

                                                 Portrait de la jeune fille en feu : Photo Adèle Haenel, Noémie Merlant

    La peintre doit se cacher derrière le nom de son père pour être vue. Elle ne peut peindre des hommes nus. La fiancée doit accepter un mariage arrangé. Elle refuse de poser en portrait pour acheter son mari.

    Marianne et Héloïse jouent à cache à cache.Tant qu’Héloïse se dérobe à son pinceau, Marianne échoue à capter l’essence de son modèle. Difficile de peindre de mémoire des traits fuyants, pourtant tellement épiés.

     

    Portrait de la jeune fille en feu : Photo Adèle Haenel

    Les deux femmes se rapprochent au fil de promenades venteuses (dans le Morbihan). La falaise guide leurs pas au bord de l’interdit. Les regards insistent à percer les émois. 

    Un chœur de femmes entonne une mélopée lancinante un soir autour du feu. Les cœurs s’embrasent au lendemain d’un premier baiser balbutiant. Les corps se livrent et se délivrent.

    La main de l’artiste s’affranchit, suit le cours d'un amour dépouillé. Figer l’être aimée sur la toile, c’est la posséder un peu. L’art laisse des traces indélébiles, prolongateur d’une idylle éphémère.

    Céline Sciamma signe un Portrait de la jeune fille en feu, remarquable de maîtrise et de lumière. L’image est belle, si belle que la caméra la contemple parfois longuement. Certes l’esthétique présente à chaque plan contrarie l’émotion du spectateur, mais il retient surtout la solidarité féminine envers Sophie, la servante du castel, ainsi que la rébellion contre un ordre établi au détriment des femmes, propos éminemment politique serti dans un film d’époque.

                                                                Portrait de la jeune fille en feu : Photo Luàna Bajrami, Noémie Merlant


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :