• Ma différence à moi

    « On dit que j’ai l’air bête ou que je n’ai rien à dire. J’ai beaucoup de choses à dire, j’ai juste peur de les dire.

     

                                                                        Le monde de Nathan En Belgique le 19 août, en France depuis le 10 juin.


    Nathan est différent et doué. S’il n’était pas un génie des maths, on le trouverait bizarre. Il confond les couleurs, il fuit les contacts corporels, il bloque ses émotions. Le monde l’effraye, Nathan ne se sent en sécurité que dans ses rituels répétitifs et ses équations à inconnues multiples. Les maths, au moins, ça a du sens, ce n’est pas mouvant comme les sentiments.


    Nathan souffre de troubles du spectre autistique. Son père est la seule personne avec laquelle il communique vraiment quand il est enfant. Hélas, il meurt dans un terrible accident de voiture. Son fils est à ses côtés. L’image de son père inanimé hante Nathan. Devenu adolescent, il revit le drame chaque fois que le stress le gagne. Sa mère fait ce qu’elle peut, déroutée par ce garçon si singulier qui la repousse. Nathan méprise cette femme trop ignare pour le comprendre.


    Un professeur de mathématique marginal va fêler la carapace de Nathan.

                Le monde de Nathan : Photo Asa Butterfield

    L’humour et la franchise de Martin séduisent l’adolescent solitaire. Son mentor le persuade de participer aux Olympiades de mathématiques en Chine. Nathan évolue en terrain connu parmi des grosses têtes aussi étranges que lui. Il est chez lui dans une langue étrangère, sur une terre étrangère, différent dans un monde différent.

    Le prodige se sent suffisamment en confiance pour sympathiser avec une jeune chinoise, coéquipière de bachotage. De là à filer le parfait amour ou du moins accéder à une vraie émotion, il y a un pas énorme à franchir : quitter la cérébralité rassurante et plonger dans l’ivresse sentimentale. Une révolution, un grand bond.


    Nathan n’est pas si étrange finalement. Il étouffe une sensibilité à fleur de peau et porte le chagrin d’un père trot tôt disparu. Nous sommes tous autistes à des degrés divers et quand bon nous chante. Sur un plan strictement médical, cette affection caractérisée au milieu du XXème siècle est loin d’avoir livré tous ses secrets. La revue Books lui a consacré un dossier exhaustif qui casse les idées reçues à propos d’un trouble anguille.


    Le monde de Nathan bénéficie du savoir–faire documentaire de Morgan Matthews. Il connaît bien l’univers particulier des Olympiades mathématiques. Il a suivi en images la préparation de l’équipe britannique en 2007.


    « C’était une expérience extraordinaire, dit-il. J’ai rencontré des personnes merveilleuses et j’ai toujours eu l’idée que ce monde fascinant pouvait faire l’objet d’un film.»


    Des interprètes plus vrais que nature contribuent largement à la réussite d’un premier long-métrage de fiction, pudique, émouvant, très précis aussi dans l’approche de lautisme de haut niveau.

     

    Écrire avec la lumière

    Les mots sont impuissants à exprimer la beauté et la force du Sel de la terre vu cet après-midi. L’humanité de Salgado est à la mesure du courage mis à témoigner sur les atrocités et la misère humaines ( Sahel, Rwanda, ex-Yougoslavie, Congo…) et à rebondir ensuite dans un projet optimiste, Genesis, ode à la beauté de la terre telle qu’elle était à ses origines.

     

                Sebastião Salgado (né en 1944), photographié par son fils en plein reportage.

     

    Après avoir arpenté le monde, le photographe engagé revient à ses racines, et ré-enracine deux millions d’arbres sur la terre de ses ancêtres. Il boucle ainsi un cycle d’une cohérence absolue, en paix avec lui-même, les hommes et l’univers. Comment ai-je pu attendre si longtemps avant de découvrir cette merveille, tournée par le fils de Salgado et son grand ami Wim Wenders.


    Prochaines toiles : Mustang, Une famille à louer et probablement La belle saison .


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :