• L'hospitalité de l'humour

     

     

     

     

    - Pourquoi m’avoir amené ici si c’est pour vivre comme là-bas ? lance Kumail à ses parents pakistanais.

    Maman et papa s’obstinent à arranger un bon mariage pour leur fils rétif aux traditions.Kumail a raté un rendez-vous avec une prétendante, orchestré une énième fois par sa mère marieuse. Il n’ose pas avouer qu’il aime une fille de Chicago. Ses géniteurs lui pardonneraient tout, sauf de marier une américaine bon teint. Kumail simule depuis l’enfance. Il a tellement peur de perdre sa famille. Alors, il fait semblant de prier. Il accepte de rencontrer une kyrielle de fiancées potentielles. Il évacue son malaise sur une scène de stand-up où il exprime son écartèlement entre ses racines et sa nouvelle patrie. Kumail rêve d’ailleurs de faire carrière sur les planches plutôt que d’étudier le droit comme le souhaitent ses parents.

    Film Review: The Big Sick Is Nearly Great | www.splicetoday.com The Big Sick- Mal d’amour (9 août en Belgique, indéterminé en France) a été écrit en couple. Kumail Nanjiani et sa femme Emily Gordon raconte leur vraie idylle contrariée par la grave maladie de la future épouse. Emily est plongée dans un coma artificiel après sa rupture avec son amoureux. Elle a découvert la boîte où Kumail range les photos des nombreuses filles qui lorgnent sur le bon Pakistanais. Insupportable ! Cette comédie romantique n’apprend rien sur le choc des cultures mais elle se distingue des schémas habituels en fourrageant un humour ravageur. L’ironie plaisante  constitue une arme efficace pour désarmer les conflits. Rires et sourires dédramatisent  des situations pénibles, permettant de continuer à se parler entre personnes d’origines diverses. Les parents d’Emily montrent l’exemple. Ils dialoguent avec Kumail accouru au chevet de leur fille. Ils surmontent l’hostilité née de la déconvenue d’Emily.

                                                             Watch a clip from "The Big Sick," starring Kumail Nanjiani, Holly ...

    Les Gordon font preuve d’hospitalité, cette loi non écrite qui dépasse le droit. L’éthique avant le droit, telle Jacqueline Deltombe condamnée en 1997 pour avoir hébergé un ami en situation irrégulière. « Je ne me vois pas en train de vérifier un titre de séjour quand j’offre l’hospitalité.» (in revue Cités, Hospitalité ou hostilité face à la crise migratoire, n°68, 2016) Finalement, les parents d’Emily renoncent à juger l’indécrottable indécis, responsable de la brouille sentimentale. Cette ouverture est absolument nécessaire dans les couples mixtes, à condition que la largesse d’esprit soit réciproque, attitude tellement difficile à obtenir. Les cinq personnes qui nous accompagnaient ce soir-là ont apprécié une approche qui brasse des questions graves avec légèreté.

    The Circle : Photo J’étais seul en revanche pour voir le livre que j’avais lu récemment. Dans la salle, une quarantaine de personnes à la séance de 16h00. Beaucoup de jeunes dont je n’ai pas eu la volonté de sonder leurs  impressions. The Circle (sortie le 9 août en Belgique et encore visible dans les grandes villes françaises) est une heureuse surprise. Le livre de Dave Eggers (co-auteur du scénario) est habilement découpé. Les scénaristes ont délaissé les trop longs développements techniques du roman. Ils ont privilégié un propos politique sous-jacent à l’exposé des stratégies d’une multinationale informatique décidée à instaurer la transparence absolue (les secrets sont des mensonges) en vue de profits colossaux. La mégalomanie guette des dirigeants se plaçant au-dessus des États : « nous avons les l’expertise et les moyens, c’est eux qui ont besoin de nous.» The Circle anticipe à peine sur l’hégémonie numérique rêvée par le GAFAM, désignant les cinq géants américains de l’Internet que sont Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft. « Savoir des choses, c’est bien.Tout savoir, c’est mieux », dit le PDG du Circle. Autant savoir !

                                                        The Circle : Photo Emma Watson

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :