• Knokke KO

                        

     

                          Beverly Screens | De Kust 

     

    Les salles de cinéma au Littoral belge se comptent comme les grains de sable après un récurage soigneux. Trois villes seulement offrent encore le frisson du grand écran. J’étais de passage à Knokke. J’ai poussé jusqu’au petit complexe près de la digue. J’étais curieux de voir si la courageuse exploitation familiale affichait déjà les titres de la reprise prévue le 9 juin.

    D’anciennes affiches paraient les sombres portes vitrées. En y regardant de près, j’ai vu une missive, rédigée dans les deux grandes langues nationales. L’équipe du cinéma annonçait la fermeture définitive des quatre écrans, remerciait les spectateurs de leur fidélité au terme de 26 ans de présence dans la ville balnéaire. Je me souviens avoir vu construire l’immeuble aujourd’hui à l’abandon.

    La lettre mentionnait également les heures de gloire des Beverly screens, à savoir la visite de Matthew McConaughey, de Colin Farrell (probablement pour In Bruges en 2008) et du belgo-américain Jean-Claude Van Damme. Il y eut aussi quelques gloires locales flamandes. Nos amis du Nord, au contraire des francophones, soutiennent les productions du cru. J’imagine les projecteurs illuminant la façade rosée, la foule agglutinée devant la large entrée et la fierté des exploitants, ayant dû  batailler ferme pour attirer des stars sur la côte belge.

     

                                                 In Bruges (2008) | BFI

    Je scrute le hall d’entrée à travers les vitres poussiéreuses. Je vois les escaliers vides, les comptoirs inanimés ; je ressens le silence morne de lieux voués à l’absence. Un grand regret me submerge. Encore un cinéma qui disparaît. Je n’ai fréquenté les lieux qu’une seule fois, envahis par une bande de jeunes touristes, bavards et bruyants. Le film était inaudible, tellement ils chahutaient, mangeaient, téléphonaient. J’avais demandé au propriétaire de faire la police. « Peine perdue, m’avait-il dit, c’est toujours ainsi pendant les vacances… » C’est pire maintenant tandis qu’un épais rideau de plomb drape les quatre salles de projection. Le cinéma a d’abord fermé à cause du virus. Puis la décision fut prise de cesser l’activité. Dommage.

    Nous saurons bientôt combien de cinémas (partout dans le monde) auront tenu le coup durant ce trop long entracte. Les salles de petites localités sont les plus vulnérables. Elles ont peu de trésorerie ; elles pèsent peu dans la négociation de films porteurs.

     

                                        Pacific`s Cinerama Theatre Dome in Hollywood

    Loin de Knokke, une famille d’Hollywood affiche aussi un avis de décès. Pacific Thatres et Arclight, 17 salles et 230 écrans, ne rouvriront pas, victimes du Covid. Le PDG fondateur a débuté en ouvrant des drive-in après la deuxième guerre mondiale. Le petit-fils de William Forman a jeté l’éponge fin avril, au grand dam des amateurs de cinéma d’auteur. Les salles art et essai sont probablement plus fragiles, penserez-vous …Pas forcément, Knokke diffusait surtout des films grand public, avec quelques créneaux cinéphiles. Si vous voulez leur écrire un mot gentil : info@beverlyscreens.be 

    Deux pages se tournent à des milliers de kilomètres de distance; à nous d'en écrire de nouvelles. Désormais, nous avons le sort du cinéma grand format entre nos mains. Nous éviterons la répétition de ces deux tristes scénarios en nous rasseyant dans l’obscurité de tous les possibles. Le défi est immense, à la mesure de notre appétit de revivre ensemble de grands moments de cinéma.

    Viva bellissima pellicula

     

     

                                                     À quoi reconnaît-on un spectateur de cinéma ? - Challenges

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Christian
    Vendredi 21 Mai à 21:13
    Christian
    Merci pour ce touchant témoignage, j’ai plongé dans ce récit... j’ai des souvenirs du ciné de Blankenberge où j’ai vu Mary Poppins en flamand..
      • Samedi 22 Mai à 06:53

        Superqualifragilistic expialidocious. Traduction approximative du flamand.

    2
    Francis
    Dimanche 23 Mai à 13:10

    Merci pour ce partage...cela m'inspire de la tristesse, ces "cinéma paradiso" dans lesquels le public a partagé et est passé par toutes les émotions.

     

     

    3
    Lundi 24 Mai à 09:49

    Je ne peux mieux dire.

    4
    JM
    Mardi 25 Mai à 09:56

    Je compatis. Dans mon coin de France/Suisse (Gex et Ferney) nous avons deux mini complexes offrant des programmations alternatives comme un festival des 5 continents. Ils viennent de réouvrir. La foule s'y presse... dans le respect des... blablabla. Bien sûr. J'y ai vu Falling que je ne vous conseille pas. Oppressant.

     

    jm

    5
    Mardi 25 Mai à 10:19

    Quelle chance tu as JM. Ici à Namur, nous avons aussi 5 salles art et essai. Cela dit, cet article recueille beaucoup de lecteurs)trices. J'ai déjà vu la bande-annonce de Falling avant le premier confinement. C'était prometteur.

     

    6
    Mercredi 26 Mai à 14:41

    Merci de ce partage émouvant...

    Pour ma part, je réalise d'autant plus la chance que le cinéma de quartier de mon enfance soit un survivant...

    Vrai régal que de pouvoir retrouver le velours des fauteuils rouges à l'ancienne!

    Cette fois, ce sera pour y revoir "ADN", dernier de Maïwenn, réalisatrice que j'affectionne particulièrement (je l'avais déjà vu en avant première au festival Bordelais FIFIB, peu avant la triste re-fermeture...)

    Au plaisir de lire une critique sur ADN?!

    Julie

    7
    Mercredi 26 Mai à 21:26

    Bonjour Julie.

    ADN n'est pas dans mon ADN. Maïwenn et Xavier Dolan

    n'ont pas mes faveurs. Trop hystériques à mon goût. Mais si tu veux parler d'ADN, bienvenue.

     

    8
    Julie
    Jeudi 27 Mai à 08:15
    Arf je comprends pour le côté en effet potentieltiellement hystérique..
    Mais j'aime aussi beaucoup Dolan!
    Je trouve un réel esthétisme dans leurs oeuvres et un jeu d'acteurs fort (dans "Polisse", "Mon roi" et "Mommy", "Laurence anyways" par exemple..)
    Merci pour la proposition mais je ne suis pas pro OGM.. ;) Donc si ADN n'est pas dans ton ADN.. ;)
    9
    Jeudi 27 Mai à 09:38

    Laurence Anyways m'a beaucoup plu.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :