• Grammaire Internet

                                                        Lecture TGV/Bipolarité/ Version restaurée/Référencement

     

    Ecrire sur Internet, c’est cultiver la simplicité.
    Le lecteur d’écran scanne le texte, il ne lit pas en profondeur.
    Il lit 25% moins vite que sur papier. Il est tenté de zapper à la moindre difficulté de lecture.


    Il est donc recommandé
    d’écrire moins long,
    de taper des phrases courtes,
    d’aligner des mots simples.
    Je lis ces conseils judicieux dans un excellent numéro hors-hérie de Politis (introuvable en Belgique), consacré à l’avenir de la presse. Numérique et virtuel transforment le journalisme et bousculent les habitudes de lecture. L’information est immédiate, mobile, personnalisée.


    53% des Français ont un téléphone intelligent. Les Belges sont bien équipés aussi mais lisent moins sur mobile que les Français (32% de lecture en ligne). Le temps de l’information est devenu beaucoup plus court et plus dense, souligne Franck Annese, le patron de So Press, sur la même ligne qu’Eric Fottorino, fondateur du Un. Son journal se déplie comme une affiche : « devant un poster, on a quelque chose que l’écran n’offre pas.»


    Je pense toujours à écrire clairement, pas toujours simplement. Je refuse le format ultra-court, j’essaie de proposer des contenus  singuliers, justifiant un plus long arrêt sur écran.

     

    Psychopathocool Je change de lecture dans le TGV qui me ramène au pays. Je lis une interview de Mark Ruffalo, père maniaco-dépressif dans Daddy Cool qui sort le 8 juillet sur les écrans belges et français. L’acteur américain s’est identifié au personnage. Il a grandi dans un entourage bipolaire.

                                             Mark Ruffalo
    «Il a fallu parfois vingt ans pour diagnostiquer mes proches. Ce fut difficile, mais ils n’ont pas lâché. Le quotidien est devenu surmontable à partir du moment où ils ont appris à gérer les crises. Le trouble varie d’un individu à l’autre et forge l’identité. 6% des Américains sont bipolaires avec alcoolisme à la clef.»


    En Daddy Cool, Cameron accepte de suivre un traitement après dix ans infernaux. Sa femme le quitte avec leurs deux filles. L’occasion lui est donnée de les reconquérir en assumant la garde des enfants tandis que l’épouse reprend des études.

                                                                 Daddy Cool : Photo Mark Ruffalo
    Papa ne ferait jamais de mal à une mouche, mais il est terriblement excentrique, fantasque et fumeur invétéré. Cameron assure vaille que vaille, stimulé par l’enjeu de refonder une famille. Amelia et Faith adorent leur père et lui donnent un fameux coup de pouce.
    Papa et ses deux filles constituent un trio formidable, naturels autant dans le drame que dans la comédie. Maya Forbes puise dans ses souvenirs d'enfance et conforte le penchant de Mark Ruffalo pour les personnages affolés et affolants.

     

    Il était  déjà épatant  dans Thanks For Sharing, Sex Therapy devenu Sex Therapy, jamais diffusé en France et enfin disponible en DVD le 15 juillet prochain. Ne manquez pas ce petit bijou et laissez-vous charmer par ce papa gâteau, profondément rebelle et humaniste, conducteur d’une Citroën DS, très incongrue aux States dans les années 70.


    Maya ForbesPictures & Photos of Maya Forbes Poster et Stuart Blumberg  sont des auteurs à suivre. Ils dédramatisent les étiquettes rapidement collées aux individus échappant à la norme. Je pense à « bipolaire », « hyperactif », « haut potentiel », par ex., voire burn-out, terminologie confortable pour cantonner des personnalités détonantes dans une société maladivement anxieuse.


    Une grand-mère me parlait récemment de son petit-fils de dix mois, sorti indemne d’une batterie d’examens.Tout au plus avait-on relevé des signes d’hyperactivité… à cet âge avancé, c’est plutôt bon signe non ? Si la psychopathologie vous intéresse,

    je vous suggère de consulter La psychopathologie en 16 fichesDaddy Cool : Photo Mark Ruffalo

    Référencement J'aurais pu poster uniquement le chapeau de cet article et compléter ensuite pour être le premier à parler de Daddy Cool. Un grand moteur de recherche aurait apprécié les modifications rédactionnelles ultérieures, les considérant comme des mises à jour et donc comme un critère de pertinence supplémentaire. Une information de source Politis encore. L’en-tête (chapeau) est très utile au référencement. La course au référencement altère la qualité rédactionnelle, chacun cherchant le mot qui fera mouche au détriment de la singularité.

    Version restaurée.Je suis à 4000 signes. Il est contre indiqué de dépasser le 4.500 pour un papier en ligne. Et je n’ai pas encore mon titre du jour. Un mot encore d’une reprise retravaillée pour le grand écran de Nos meilleures années,La meglio gioventu, saga familiale qui brasse quarante d’histoire de l’Italie, de 1966 à nous jours.Deux frères, plusieurs amours, des destins divergents. Matteo rentre à la police, Nicola épouse l’anti-psychiatrie. Brigades rouges, mafia, Mamma, six heures et vingt minutes captivantes. Nos meilleures années                         Arrivederci!

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :