• Génération Ciné-Covid

     

     

    Un des soucis des producteurs de films, c’est de reconquérir un public adolescent déjà évanescent avant la pandémie. Personne ne peut prédire quel état d’esprit animera la jeune génération quand elle retrouvera une liberté de mouvement complète. Il semble que la peur de l’avenir domine sur fond d’anxiété et de dépression, l'envie de vivre au jour le jour. Une part significative de jeunes hésitent à ressortir, à retourner à l’école. Ceux qui sont toujours privés de cours ont peu d’exutoires; la tentation du repli sur soi est grande, entre tablette, smartphone et video en ligne. Pourtant, le virtuel a montré ses limites. La communication à distance finit par lasser. L’envie est grande de se toucher, de se parler en face à face, surtout chez les 13-15 ans. Tant mieux.

     

                                               Les quatre cents coups : Photo

    Les cinémas fermés, le jeune public a regardé des films sur les plateformes, sur PC et à la télévision. Le petit écran a fédéré comme jadis autour de comédies, d’action et de science-fiction, les trois genres à l’honneur durant le trimestre écoulé. La réouverture des salles va raviver l’intérêt pour la sortie en groupe. Voir un film, en discuter ensuite, forger un vécu commun, reste nettement plus vivant que la vision solitaire devant une tablette au format étriqué. 

    Réunis en séminaire, une poignée de producteurs italiens ont réfléchi sur les contenus des futurs longs-métrages. Il est possible que la nature mondiale de la pandémie favorise le développement d’histoires « en lien avec des thèmes universels", disent-ils, qui deviennent sans doute « plus nécessaires » parce qu’ils nous interpellent tous. En somme, un cinéma qui interpelle le monde et le fasse bouger. L’occasion est belle de sortir du formatage, d’inventer une nouvelle cinématographie, Les films produits abordent rarement les préoccupations des jeunes, un âge très négligé, généralement ignoré des médias et des politiques.

    Les producteurs transalpins insistent : ce sont les nouvelles générations qui vont vraiment nous mettre en contact avec la nouvelle réalité post-covid, une génération qui  n’a pas un accès privilégié à l’industrie aujourd’hui. L’enjeu est donc de « veiller à ce que les jeunes soient écoutés, qu’ils soient inclus et encourager la coopération intergénérationnelle.»

    Claude Mourieras, fondateur et directeur de la Cinéfabrique à Lyon, abonde dans le même sens, cité dans Papiers,  la revue de France Culture, d’avril-juin 2020 (n°32) consacré à l’avenir du cinéma français.  

     

     Il faut réinventer, revoir les modalités de production et de fabrication qui nous ont fait vivre ces trente dernières années, délaisser les carrières linéaires, qui ont été celles de beaucoup de cinéastes de ma génération. Les jeunes que nous formons semblent avoir beaucoup plus envie de passer d’un mode à l’autre, de la réalisation à l’écriture d’une série, puis à un poste de technicien (lumière, décors) sur un film, d’être en quelque sorte des couteaux suisses, ce qui induit certes une plus grande fragilité, mais un intérêt artistique plus fort. 

                                                  Critique : Bigfoot Family

    Cette profession de foi épouse le goût d’une génération pour le pitonnage (zapping), multipliant les essais avant d’adopter son mode d’expression ou son loisir préféré. Cela posé vers l’avenir, l’immédiat confortera peut-être le plaisir recouvré d’une soirée cinéma en famille. Les studios de Ben Stassen proposent un divertissement ad hoc, écologique, critique sur le culte de la célébrité, tous publics, en 3 D. C’est la suite des aventures du jeune Adam de Bigfoot Junior. Le film d’animation est en compétition officielle au festival d'AnnecyJe parie sur une sortie pour les fêtes de fin d’année. Adam part en guerre contre une compagnie pétrolière afin de sauver une réserve naturelle. En voilà un sujet universel, très mobilisateur !  

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :