• Février 2020

     

     

     

     

     

    Afficher l'affiche en grand format

    Ils sont neuf traducteurs reclus deux mois dans un bunker gris aux lumières blafardes. Leur tâche : traduire le troisième tome d’un best-seller mondial, en étant coupé du monde, donc d’internet. La situation n’a rien d’extraordinaire. Inferno, de Dan Brown (Da Vinci Code), a été traduit dans un dispositif semblable par peur du piratage. Dès qu’un succès devient mondial, sa traduction est l’objet de précautions invraisemblables.

    L’enjeu financier colossal ravale la culture à une valeur marchande. Le traducteur est un maillon essentiel de la diffusion d’une œuvre. Il ne se contente pas de transmettre du sens, il produit du sens. Il n’en reste pas moins le parent pauvre de la chaîne éditoriale. Il est payé au feuillet, sauf en France, où il est considéré comme un co-auteur et touche à ce titre 2 % sur les ventes.

              

                                     Les Traducteurs: Sidse Babett Knudsen, Frédéric Chau, Riccardo Scamarcio                                     

    Dédalus III sera traduit en neuf langues. L’éditeur joue gros. Il cadenasse ses traducteurs dans une forteresse sous la surveillance permanente de gardiens armés. Néanmoins, il y a une fuite. Les premières pages traduites apparaissent sur Internet. La publication cessera à condition de verser une belle rançon. Le jeu de piste commence. Un contrepied survient au milieu du film. Le jeu de massacre prévisible devient escroquerie et peut-être règlement de comptes. La mise en scène multiplie les points de vue, livre quelques indices, tâte même de la bravoure dans une séquence haletante métro/auto/repro(duction).

     

    Les Traducteurs: Lambert Wilson

    Regis Roinsard a tourné peu de films mais il a du métier. J’ai passé un moment agréable. J'oublie le jeu trop théâtral de Lambert Wilson en éditeur terrifiant. La veille, je l’avais revu dans Rouge baiser (1985), jeune et cynique photographe tombé amoureux d’une adolescente communiste.

    Je minimise le trop grand nombre de sujets effleurés et de genres ; je retiens surtout l’amour de la littérature, source de rêverie, de vie alternative et parfois de soumission à l'image de l’assistante de l’éditeur sadique, parano et vénal.

     

                                                Les Traducteurs: Anna Maria Sturm, Olga Kurylenko, Manolis Mavromatakis, Eduardo Noriega, Maria Leite, Alex Lawther, Riccardo Scamarcio, Sara Giraudeau

    J’ai aussi éprouvé la satisfaction d’avoir enfin vu un film relativement récent (sorti en février 2020) que j’avais raté juste avant le grand chambardement. Ce retour en arrière m’a fait mesurer le temps écoulé depuis  la fermeture des salles.

    Les traducteurs m’ont donné envie revoir The Ghost Writer, dédié à une autre  profession de l’ombre, celle de  « nègre » au service d’une personnalité incapable d’écrire. Parfois, une petite main ou un grand traducteur franchissent le pas et écrivent pour leur compte, avec des bonheurs variables. Il y a d’ailleurs  une apprentie écrivain parmi les neuf élus. Difficile d’écrire quand on a trois enfants et des fins de mois difficiles, dit –elle, lors d’une séquence incongrue sur l’art ingrat de l’écriture.

     

    The Ghost Writer

    Je me suis souvenu d’un article que j’avais écrit sur les traducteurs à la fin des années 90. J’avais notamment rencontré Thilde Barboni, traductrice d’italien. Elle avait écrit Frémissements, un beau roman qu’elle avait présenté dans ma librairie. Thilde est née de mère hollandaise et de père italien, ce qui la prédisposait à la transmission des langues.

    Je suis curieux de voir quel genre épousera R.Roinsard, après une comédie et un policier intello. J’espère ne pas devoir attendre huit ans, le même intervalle entre Populaire et Les traducteurs (DVD Video Blaq Out). En janvier 2018, Olivier Bourdeaut, auteur de En attendant Bojangles, annonçait avoir lu le script tiré de son livre. Le troisième film de Roinsard devait être bouclé un an et demi plus tard...     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :