• En toute modestie

     

     

     

    Aller jusqu’au bout de son rêve… Quand la célébrité vous tombe dessus... L’amitié sur le fil de la renommée…Plus personne avec qui parler…

    Le patron de Léa pose le dilemme : " ne lâchez pas la proie pour l’ombre. Mieux vaut une fin de mois régulière de 1800 euros que des lendemains qui déchantent." Léa sourit et refuse poliment une  promotion. Elle entend s’occuper à temps plein de la promotion de son premier roman édité chez un éditeur prestigieux.

     

                                                      Le Bonheur des uns... : Photo Bérénice Bejo, Florence Foresti, François Damiens, Vincent Cassel

    Son entourage tombe des nues.

    Sa grande amie Karine la jalouse.

    Son mari Marc est dépassé.

    Seul Francis, bonne pâte, acclame l’ascension fulgurante.

    Pourtant Léa n’a pas changé. Elle est toujours aussi indécise (trop longue  séquence du début), peu sûre d’elle et modeste. Pendant ses pauses déjeuner au magasin de vêtements, elle observe les gens qui papillonnent dans le centre commercial. Elle écrit discrètement ce qu’elle voit dans un cahier d’écolier. Léa en tire un livre, reflet de la multitude grouillante. Chacun s’y reconnaît et achète la prose d’une inconnue très proche de ses semblables.

                                                        Le Bonheur des uns... : Photo Bérénice Bejo

    Cependant, Karine avoue ne pas comprendre ce qui a ému les lecteurs de Léa. Elle a perdu une amie, elle va chercher son bonheur dans la course à pied tandis que Francis son homme tâtonne sur la voie de la félicité.

    Le bonheur des uns... agace dans le registre de la comédie, émeut à plusieurs reprises lorsqu’il fouille les frustrations, les manques et les rêves de ce couple d’amis. Si le rire patine, la réflexion prend corps dans le dernier tiers de cette ascension sociale solitaire.Léa élargit le champ des possibles, suit son désir, ne veut nuire à personne. Néanmoins, sa réussite  déstructure la vie de ses proches, en peine de reconnaissance, cette gratitude tant souhaitée et si dure à obtenir. La reconnaissance fonde l’estime de soi.

    « Qu’on nous montre qu’on nous attend, que nous sommes importants pour les autres, que nous comptons en tant que personne et notre estime personnelle grimpe en flèche. » (Gagner en estime de soi, Les dossiers de Psycho, juillet 2015).

     

                                                           Le Bonheur des uns... : Photo Florence Foresti, François Damiens

    Mine de rien, Daniel Cohen enfile les sentiments contradictoires qui fleurissent dès que l’autre nous déconcerte. Qu’il est désarçonnant de voir son conjoint ou son amie changer, si vous continuez à patauger dans votre train-train plan-plan.

    Ainsi, on a pu montrer qu'une haute estime de soi est associée à des stratégies de recherche de développement personnel et d'acceptation des risques, tandis qu'une basse estime de soi engendre surtout des stratégies de protection et d'évitement des risques. Dit autrement, la personne à haute estime de soi a envie de réussir, là où celle à basse estime de soi a peur d'échouer ( L'estime de soi, Odile Jacob Poche).

    Le contenu séduit plus que la forme. Florence Foresti et François Damiens forcent le trait, Bérénice Béjo et Vincent Cassel sont parfaits. Pensée pour le théâtre, l’histoire de Léa et compagnie n’est jamais montée sur les planches. Le cinéma a pris le relai.film s’est imposé. L'île flottante a été rebaptisée en Bonheur des uns... Petit bonheur de spectateur, toujours bon à prendre.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :