• Du nez, du bon, du bon né

     

     

    Edmond : Affiche

     

    Il y a mis tout ce qu'il n'a pas.

    En prose, écrire, il ne sait pas.

    Les mots jaillissent en mouvement,

    sur le pavé, au café, la nuit, balancement

    entre tourment et talent.

    Un visage l'inspire,

    sa femme soupire,

    mais d'amour il ne s'agit,

    seulement d'inspiration au défi.                                                          Edmond Rostand en habit vert 01.jpg

    Porté par l'estime d'une poignée,

    pousse un chef d'œuvre bien né.

    Edmond sort de lui-même

    ses rêves qu'il aime

    et les fait aimer du public

    sans le moindre hic.

    Solidarité de la troupe,

    émulation du groupe,

    le spectacle éclot, divine surprise

    ainsi que les larmes éprises

    d'allégresse galvanisent.

    Rideau!

    De la scène à la rue,

    de la rue à la scène,

    réalité et imaginaire se confondent

    dans la beauté féconde.

                                       Edmond : Photo

     

    Cette démarche personnelle vers la clarification,

    ce besoin d'aligner son identité en mouvement

    sur une réalité extérieure,

    constituent les fondements même

    du processus d'inspiration.                                            Florence Lautréadou, Cet élan qui change nos vies, p.180

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :