• Déni de démocratie à la grecque

     

     Adults in the Room : Affiche

    Évidemment, l’histoire est connue. C’est la Grèce, la démocratie, la dignité humaine qui perdent à la fin. La troïka (FMI, BCE et CE) refuse d’amender la dette grecque. Le peuple refuse de passer sous les fourches caudines de la finance internationale. Par exemple, réduire les salaires de 40%, alors qu'ils avaient déjà été amputé du même pourcentage deux ans auparavant. Autre proposition incroyable: brader les douze aéroports nationaux à un acheteur allemand qui emprunterait aux banques grecques.

    Le premier ministre consulte la population. Le referendum donne une victoire écrasante au non à l'Europe de la finance. Qu’importe, le parlement d’Athènes accepte le diktat, le ministre des finances démissionne. La menace d'être banni de l'Union européenne est payante.

    Costa-Gavras réussit le tour de force de rendre palpitants ces quelques jours d’âpre négociation. Il se base sur les enregistrements de Yanis Varoufakis, publiés dans son livre Conversations entre adultes. Dans les coulisses très secrètes de l’Europe. Cinquante ans après Z, un des plus grands cinéastes politiques reparle de son pays natal en pleurant derrière sa caméra.

     

    Adults in the Room : Photo Christos Loulis

    Il y a de quoi sangloter tellement l’Eurogroupe (grands argentier européens) demeure sourd  à un compromis honorable avec un peuple affamé. Mais refrain connu, L’Europe conservatrice déteste la nouvelle gauche élue au Parthénon. Pas question de créer un précédent qui donnerait des idées aux mauvais payeurs. En revanche, d’accord pour ramener le matamore Varoufakis à la raison, quitte à le liquider.

    Les enfants de Costa figurent parmi les producteurs.Un bel esprit de famille qui remet la tragédie au centre de la politique. Le cinéaste grec reste fidèle à ses convictions. Il continue à dénoncer les abus de pouvoir, il épingle la mainmise du capitalisme sur le pouvoir politique, un système économique, de plus en plus inique et inhumain. À quatre-vingt-six ans, il pose un regard d'analyste révolté sur notre monde désaxé. Applaudissez, citoyens spectateurs. Et relisons les mémoires passionnantes d'un auteur, observateur inlassable du siècle : Va où il est impossible d'aller 

     

     

                                                                          Adults in the room, levez la main. Personne ?...

     

                                                    Adults in the Room : Photo


  • Commentaires

    2
    Mercredi 15 Avril à 13:58

    Oui, il y eut controverse. Merci pour les deux liens.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :