• Bisser avec délices

     

     

    Revoir ou pas un film, c’est la question  récurrente tant que les cinémas sont fermés. J’ai laissé passer Affaire non classée (1990) la semaine dernière. Un père et sa fille, tous deux avocats, se retrouvent adversaires au tribunal comme dans la vie. La fille défend un groupe automobile, le père tente une action collective contre le constructeur d’un modèle défectueux. C’est un film de prétoire et une affaire de famille. J’ai décidé de le regarder cet après-midi sur Arte (13h35) après avoir vu une bande-annonce qui m’a signifié mon erreur. Je connais ce film quasiment par cœur.

     

    Class Action

                                                                       David contre Goliath, les calculs cyniques d’un géant industriel, les tentatives éperdues d’un père pour regagner sa fille, le combat intérieur de la fille pour pardonner à un père absent. Je salive déjà à l’idée de ce grand plaisir d’après dîner.

    Je revois des films à la télé, rarement en salle. Sauf, si mon enthousiasme est assez grand pour avoir envie de partager mon bonheur en bonne compagnie. Nous avons vu La La Land trois fois, à la suite, puis trois ans plus tard en drive-in. Out of Africa (1985), le grand chéri de ma compagne, on ne s’en lasse pas. L’Afrique, le couple  inoubliable Meryl Streep-Robert Redford,  la musique de John Barry, une splendeur ! Nos plus belles années (The Way We Were, 1973) tient bien la reprise aussi.Toujours le grand Sydney Pollack , toujours Redford, avec Barbara Streisand cette fois. Un amour désaccordé bis.

     

                                                         Жерар Барре (Gerard Barray) – Актер: фильмография ...

    Il m’arrive aussi de regarder de veux films de cape et d’épée, en souvenir de mon enfance et de mes première lectures. Il y a Les trois mousquetaires, en deux parties, avec Gérard Barray, Gascon franc battant. J’étais prédisposé à voir ce que j’avais lu et entendu à la radio. Le service public avait mis en onde l’épopée de Dumas, que j’écoutais religieusement  tous les jours sur le temps de midi. Je vibrais également aux exploits de Jean Marais dans Le capitan (succulent  Bourvil en valet de pied) et Le bossu. Lorsque je revois ces antiquités, je renoue avec les émotions de l’époque : émerveillement, excitation et joie de voir mes héros triompher.

     

                              Photo Senta Berger               SENTA BERGER signed autographed photo | eBay

    Je double plus facilement une bonne toile qu’un bon livre. Je relis rarement, peut-être  parce que je suis à un âge de la vie où il reste moins de temps pour découvrir du neuf. Un film glisse sur deux heures, la lecture accapare davantage, dans la solitude. Parfois, je cueille le hasard au vol. Je regarde un téléfilm avec une actrice qui a ému mon adolescence, Senta Berger, par ex., L’actrice autrichienne, bientôt octogénaire, joue Une femme dans l'ombre (Arte, vendredi dernier).  La jeune première de 1966 a pris un sérieux coup de vieux, mais la forme du visage est intacte. La nostalgie a vite cédé le pas à l’intérêt porté à une tranche de vie simple, joliment mise en image. Une femme dresse le bilan de sa vie, aiguillonnée par sa fille et un voisin veuf. C’est à voir ou revoir en ligne.

    Me voici au terme de ce billet, improvisé sur le pouce levé vis-à-vis de L’affaire non classée.  Lorsque j’écris, c’est toujours une bonne journée. Les mots sont ma deuxième famille, disponible sur le champ, ambassadeurs d’une réalité que j’essaie d’alléger au mieux.

    Les Derniers Romantiques par Conklin

    Retour maintenant à tourner les pages d’un roman ravissant, Les derniers romantiques, un portrait de famille, plutôt d’une fratrie de quatre (mousquetaires ou fantastiques), soudée par un deuil précoce et « la grande parenthèse de la mère ». Les voir faire face et grandir en essayant de préserver des valeurs forgées dans le dur, c’est épatant. Il y avait longtemps qu’un livre ne m’avait autant animé.

     

                                       Portez-vous bien !      

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :