• Avant-coureur, course gagnée.

     

     PHOTOS – Un homme et une femme : Anouk Aimée a trouvé l’amour sur le tournage

     

    Les plus belles années sont derrière eux et ... derrière nous peut-être. Raison de plus pour cultiver la nostalgie, une nostalgie joyeuse et attendrie. Lelouch les a réunis une première fois en 1966, les a repris vingts ans plus tard et les retrouve un demi-siècle après Deauville 1966. Bien sûr, Anouk et Jean-Louis sont plus proches de la fin que du début de l'histoire, mais leurs retrouvailles à longs intervalles raniment chaque fois une flamme intacte. Amour entre les personnages et plaisir de jouer ensemble chez les acteurs. Lelouch, le cadet du trio (88/87/81 ans) conserve cet appétit de diriger ses amis interprètes au gré d'improvisations complices.

    Les plus belles années d'une vie sort à Bruxelles longtemps après Paris (encore seize séances en France). L'impatience éprouvée en mai s'est diluée. J'ai fait l'impasse hier soir, l'envie manquait. Ce sera donc aujourd'hui, à 18h30. Je suis mûr pour, j'espère, un beau voyage avec ma compagne depuis quarante-trois ans, le jour de l'anniversaire de notre fille. Le film a été tourné en treize jours, clin d'œil à la société de production de Claude Lelouch. Ce fut la dernière partition de Francis Lai, partenaire de tous les tournages de l'ami cinéaste invétéré.

    J'écris avant de voir, une première. Je m'étais mis au clavier pour déposer une phrase qui m'était venue tôt matin. Et puis, les doigts ont continué à tapoter malgré moi.

    Écrire permet  de reprendre prise sur le temps. L'écriture rompt avec l'agitation creuse du monde, L'écriture est rupture créative, interruption nécessaire, pour sonder notre for intérieur.

     

             Je décide de publier ce prologue illico, me promettant de revenir livrer une brassée d'impressions à chaud.

                                 Et si vous ne voyez rien venir, c'est que la nostalgie n'est plus ce qu'elle a été.

     

                                          Les Plus belles années d'une vie : Photo Anouk Aimée, Jean-Louis Trintignant

     

    21H55.

    Un immense bonheur.

    On n' a pas vu le temps passer.

    Touchés plusieurs fois.

    Des acteurs qui ne jouent pas,qui sont.

    Un hommage à la poésie, un encouragement au rêve, un mantra sur la nécessité de vivre le moment présent car les plus belles années sont celles que nous avons encore à vivre.

    Et si nous allions au cinéma quand ça va mal ...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :